LES FILMS A REVOIR

 

   LES PETITS MOUCHOIRS

        LES FILMS A REVOIR dans LES FILMS A REVOIR Les%2Bpetits%2Bmouchoirs_2010

Max, riche propriétaire d’un restaurant et sa femme, Véro, invitent chaque année leurs amis dans leur maison à côté de la mer pour célébrer l’anniversaire d’Antoine et le début des vacances. Mais cette année, avant qu’il ne parte de Paris, Ludo est victime d’un grave accident. Malgré ça, le groupe d’amis décide de partir en vacances. Leurs relations, leurs convictions et leur sens de la culpabilité vont être rudement mis à l’épreuve.

5054019624_a5cebc2185 dans LES FILMS A REVOIR

        les-petits-mouchoirs-24-10219906dkmhd_1798

 

  • François Cluzet : Max Cantara
  • Benoît Magimel : Vincent Ribaud
  • Marion Cotillard : Marie
  • Gilles Lellouche :Eric
  • Valérie Bonneton : Véronique Cantara, la femme de Max
  • Laurent Lafitte : Antoine, amoureux obsessionnel de Juliette
  • Pascale Arbillot : Isabelle Ribaud, la femme de Vincent
  • Joël Dupuch : Jean-Louis, l’ostréiculteur
  • Jean Dujardin : Ludo
  • Louise Monot : Léa, la compagne d’Eric
  • Anne Marivin : Juliette
  • Hocine Mérabet : Nassim
  • Maxim Nucci :Franck, l’amant chanteur guitariste de Marie
  • Matthieu Chedid : un amant de Marie
  • Sara Martins : la copine lesbienne de Marie
  • Néo Broca : Elliot, le fils de Vincent et Isabelle
  • Edouard Montoute : l’ami de Ludo au Baron
  • Pierre-Benoist Varoclier : le serveur
  • Paula Garcia : la nounou

 

551933_les-petits-mouchoirs

19501161

photo-Les-Petits-mouchoirs-2010-4

 7709

03C003C003652092-photo-benoit-magimel-et-francois-cluzet-dans-les-petits-mouchoirs

                                1298078390-les.petits.mouchoirs.2010.french.720p.bluray.x264s

Image de prévisualisation YouTube

Les-sorties-de-la-semaine-du-20-octobre-Les-petits-mouchoirs-Biutiful-Alpha-et-Omega-3D_image_article_paysage_new

fran%C3%A7ois_cluzet_les_petits_mouchoirs

   

          Les%2Bpetits%2Bmouchoirs_2010_florilege-photos

UN PETIT BIJOU ….

QUE DIRE DE PLUS, SINON UN FILM PARFAIT…

UNE PLÉIADE DE BONS ACTEURS…

UN FILM PLEIN D’HUMOUR….

PARFAIT QUOI !… 



FICHES ACTEURS

 

                  GERARD DEPARDIEU

                                   FICHES ACTEURS dans FICHES ACTEURS 9924358_gal

Gérard Depardieu, né le 27 décembre 1948 à Châteauroux (Indre), est un acteur, réalisateur, producteur de cinéma et homme d’affaires français.

valseuses-1974-07-g dans FICHES ACTEURS

Gérard Depardieu naît le 27 décembre 1948 à Châteauroux dans l’Indre. Fils de René Depardieu qu’il surnomme « Le Dédé », un tôlier-formeur, compagnon du devoir, et sapeur-pompierbénévole, et de Alice Marillier dite « La Lilette », mère au foyer, il grandit dans une famille prolétaire ouvrière au milieu de cinq frères et sœurs. Il passe plus de temps dans la rue qu’à l’école, qu’il quitte à l’âge de 13 ans. Au cours de son adolescence matériellement difficile, il se « débrouille » et commet quelques vols et trafics en tous genres, entre autres avec les G.I. de la base militaire américaine de sa ville natale. On le surnomme alors « Pétarou ».

Son certificat d’études primaires en poche, il entre comme apprenti dans l’imprimerie du groupe de presse Centre FrancePour la saison 1965-1966, il signe une licence junior dans le club de football de la Berrichonne de Châteauroux, ce qui est contradictoire avec un départ de cette ville en 1964, après divers petits métiers, dont celui de plagiste à La Garoupe sur le Cap d’Antibes alors qu’il n’a que 16 ans. Sur les conseils du fils d’un médecin berrichon, Michel Pilorgé[1], il monte avec lui à Paris où ils suivent ensemble les cours de comédie de Jean-Laurent Cochet – en même temps que Claude Jade et Alain Doutey – qui le prend sous son aile et où il rencontre Élisabeth Guignot, qu’il épouse le 11 avril 1970 à Bourg-La Reine. C’est Elisabeth qui va lui présenter Agnès Varda et son mari Jacques Demy[3]. Son manque de culture lui fait dévorer avec passion et avidité tous les grands textes classiques tout en suivant la thérapie du docteur Tomatis pour corriger son élocution difficile et sa mémoire déficiente

En 1970, Michel Audiard lui procure un petit rôle dans Le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques. C’est en 1974 qu’il est pleinement révélé : son rôle de « gentil » voyou en cavale dans Les Valseuses de Bertrand Blier, aux côtés de Patrick Dewaere et de Miou-Miou, est un succès doublé d’un scandale de mœurs en raison des dialogues crus et de la sexualité débridée des personnages. En 1975, il se libère du rôle étriqué de petit loubard grâce au succès de Sept Morts sur ordonnance de Jacques Rouffio. Vient ensuite sa période des grands réalisateurs italiens : Bernardo Bertolucci (1900) ou encore Marco Ferreri. Depardieu impressionne par son aisance à changer d’univers, à l’image des si différents Le Camion (1977) de Marguerite Duras et Inspecteur la Bavure (1980) de Claude Zidi.

Gérard Depardieu au festival de Cannes 1994.

Tout en restant fidèle à Bertrand Blier (Tenue de soirée, Trop belle pour toi), Depardieu élargit son répertoire auprès d’autres grands noms du cinéma d’auteur français, en refusant de s’enfermer dans un genre :

  • Maurice Pialat le fait tourner dans quatre films, dont les très remarqués Police et Sous le soleil de Satan qui lui vaudra un Prix d’interprétation à la Mostra de Venise en 1985 ;
  • Alain Resnais lui confie le rôle de l’un des « cobayes » dans Mon oncle d’Amérique.
  • François Truffaut lui propose à la même époque des rôles d’amoureux passionné : La Femme d’à côté précédé du Dernier Métro qui est un succès commercial et qui lui offre le César du meilleur acteur en 1981.
  • Francis Veber l’illustre parallèlement dans des comédies de type buddy movie à la française en formant un tandem gagnant avec Pierre Richard : La Chèvre en 1981, Les Compères en 1983 et les Fugitifs en 1986.

En 1981, il s’est également essayé à la synchronisation, avec le doublage de John Travolta dans Blow out, réalisé par Brian DePalma.

On le retrouve également dans des films en costumes, où il incarne plusieurs personnages historiques ou issus de la littérature française :

  • Le Retour de Martin Guerre de Daniel Vigne (1982), qui lui donna sans doute un certain goût pour ce type de rôle ;
  • Jean de Florette pour Claude Berri (1986) ;
  • le rôle de Rodin dans Camille Claudel (1988) de Bruno Nuytten ;
  • Cyrano de Bergerac (1990) de Jean-Paul Rappeneau où son interprétation tonitruante et pleine d’allant du célèbre personnage de la pièce d’Edmond Rostand lui vaut un nouveau César, une palme cannoise et une nomination à l’Oscar du meilleur acteur, ainsi qu’une critique et un public conquis ;
  • 1492 : Christophe Colomb de Ridley Scott (1992) ;
  • Porthos dans L’Homme au masque de fer (1998) ;
  • Le rôle de Marin Marais aux côtés de son fils Guillaume Depardieu dans Tous les matins du monde d’Alain Corneau en 1991.

Dans les années 1990, après notamment le succès de Cyrano de Bergerac, sa notoriété s’étend et le cinéma américain lui propose des premiers rôles comme dans Green Card de Peter Weir avec Andie MacDowell (1990). Pourtant sa carrière américaine sera pratiquement stoppée net avec la parution d’une interview dans le magazine américain Timeen février 1991 où il aurait raconté avoir assisté à Châteauroux à un viol alors qu’il était âgé de neuf ans: une tempête médiatique inouie s’est alors déchaînée contre Depardieu aux États-Unis car le journaliste du Time avait traduit « assisté » par « participé » (ce qui a neuf ans était tout a fait ridicule).Ce scandale lui ôte toutes les chances d’obtenir en 1992 l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans Cyrano, distinction pour laquelle il était présenti.

En 1993, il tourne sous la direction de Jean-Luc Godard dans Hélas pour moi. Il multiplie également les succès publics dans des comédies avec des rôles inattendus : Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi, Le Placard de Francis Veber, Tais-toi !. N’ayant plus rien à prouver, il participe à de grands téléfilms (citons pour mémoire son excellente interprétation dans Le Comte de Monte-Cristo ou son rôle de Jean Valjean dans les Misérables. En 2004, son rôle de flic fatigué est très remarqué par la critique dans 36 Quai des Orfèvres. Pilier du cinéma français, on fait appel à lui pour des rôles auprès d’Isabelle Adjani (Bon voyage en 2003) et de Catherine Deneuve (Les Temps qui changent en 2004).

Il est le sujet d’une controverse quand on annonce qu’il joue au théâtre avec une oreillette, ce qui serait dû à ses accidents de moto.

Lors de la cérémonie des NRJCiné Awards 2005, il crée une certaine polémique en déclarant : « Ça fait du bien, parce que c’est vous qui décidez, vous le public. Ça change des Césars et des autres merdes ! »

Avec plus de 150 films tournés, il est sans doute l’un des plus importants acteurs français, tant pour les thèmes traités que pour l’éventail de ses rôles

                       obelix

barocco-1976-01-g

FILMOGRAPHIE:

TROP DE FILMS POUR LES DÉTAILLER….

             article_les-valseuses

            Gerard-Depardieu-en-Dumas-la-polemique-enfle_image_article_paysage_new

        buffet-froid-1979-9778-664139982

les_comperes_1983_reference

 

jean-de-florette-1986-05-g



Cinéma Algérien |
cineblu ray wallpapers |
Une semaine autour des "Swi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNE BIBLIOTHÈQUE DE FILMS C...
| Farouk BENALLEG
| Dark Shadow