TRANSFORMERS

 

Image de prévisualisation YouTube

 

ÇA DÉCOIFFE….



FICHES REALISATEURS

 

       ALFRED HITCHCOCK

          FICHES REALISATEURS dans FICHES REALISATEURS AlfredHitchcock2

Sir Alfred Hitchcock, KBE, né Alfred Joseph Hitchcock (Leytonstone, banlieue londonienne, 13 août 1899 – Bel Air, Los Angeles, 29 avril 1980), est un réalisateur, producteur et scénariste de cinéma britanno-américain.

               alfred-hitchcock-0808-lg-21980625 dans FICHES REALISATEURS

Après une carrière à succès dans son pays natal à l’époque du muet et au début du parlant, Hitchcock part s’installer à Hollywood. En avril 1955, il acquiert la citoyenneté américaine, tout en conservant sa citoyenneté britannique.

 

Au cours de ses quelque soixante années de carrière, il réalise plus de cinquante longs métrages, dont certains comptent, tant par leur succès public que par leur réception et leur postérité critiques, parmi les plus importants du septième art : ce sont, entre autres, Les 39 marches, Les Enchaînés, Fenêtre sur cour, Sueurs froides, La Mort aux trousses, Psychose, ou encore Les Oiseaux.

hitchcock_alfred2_122820070432

Pionnier de nombreuses techniques dans le genre du thriller, Hitchcock, « le maître du suspense », est considéré comme l’un des réalisateurs les plus influents sur le plan stylistique, installant les notions de suspense et de MacGuffin dans l’univers cinématographique. Ses thrillers se caractérisent également, le plus souvent, par une habile combinaison entre tension et humour. Ses thèmes récurrents sont la peur, la culpabilité et la perte d’identité. Un thème que l’on rencontre aussi fréquemment dans ses œuvres, avec certaines variations, est celui de l’innocent persécuté.

Doué par ailleurs d’un sens aigu de l’autopromotion – notamment par ses caméos, apparitions en clin d’œil dans ses films –, Hitchcock demeure aujourd’hui l’une des personnalités du XXe 

siècle les plus reconnaissables, et les plus connues, à travers le monde.

Souvent considéré comme l’un des plus grands réaliseurs britanniques, son nom figure à la première place sur une liste dressée en 2007 par des critiques cinématographiques pour le Daily Telegraph, avec le commentaire : « Sans aucun doute le plus grand cinéaste à émerger de ces îles, Hitchcock a fait davantage qu’aucun autre réalisateur pour façonner le cinéma moderne, lequel sans lui serait tout à fait différent. Il possédait un flair pour la narration, en dissimulant avec cruauté (à ses personnages et au spectateur) des informations cruciales et en engageant comme nul autre les émotions du public. »

                         hitchcock-profile

La période anglaise
Number thirteen (1922)

Woman to woman (1923)

The white shadow (1923)
,  L’ombre blanche
The passionate adventure (1924)
,  Abnégation
The blackguard (1925)
,  Le voyou
The prude’s fall (1923)

The pleasure garden (1925)
,  Le jardin du plaisir
The mountain eagle (1926)

The lodger (1926),  Les cheveux d’or
Downhill (1927)

Easy virtue (1927)
The ring (1927),  Le masque de cuir
The farmer’s wife (1928)
,  Laquelle des trois ?
Champagne (1928)
,  A l’américaine
The manxman (1929)

Blackmail (1929),  Chantage
Juno and the Paycock (1929)
Murder (1930)
,  Meurtre
The skin game (1931)
Rich and strang (1932),  A l’est de Shangai
Number seventeen (1932),  Numéro dix-sept
Wlatzes from Vienna (1934),  Le chant du Danube
The man who knew too much (1934),  L’homme qui en savait trop – première version
The thirty-nine steps
(1935),  Les trente-neuf marches
The secret agent (1936),  Quatre de l’espionnage
Sabotage (1936),  Agent secret
Young and innocent (1937),  Jeune et innocent
The lady vanishes (1938),  Une femme disparaît
Jamaica Inn (1939),  La taverne de la Jamaïque

La période américaine
Rebecca (1940)
Foreign correspondent (1940),  Correspondant 17
Mr. and Mrs. Smith (1941),  Joies matrimoniales
Suspicion (1941)
,  Soupçons
Saboteur (1942),  Cinquième colonne
Shadow of a doubt (1943)
,  L’ombre d’un doute
Lifeboat (1943)
Bon voyage (1944), court métrage
Aventure malgache (1944), court métrage
Spellbound (1945)
,  La maison du Docteur Edwardes
Notorious (1946),  Les enchaînés
The Paradine case (1947),  Le procès Paradine
Rope (1948),  La corde
Under Capricorn (1949),  Les amants du Capricorne
Stage fright (1950),  Le grand alibi
Strangers on a train (1951),  L’inconnu du Nord-Express
I confess (1952),  La loi du silence
Dial M for murder (1954)
,  Le crime était presque parfait
Rear window (1954)
,  Fenêtre sur cour
To catch a thief (1955)
,  La main au collet
Trouble with Harry (1956),  Mais qui a tué Harry ?
The man who knew too much (1956)
,  L’homme qui en savait trop – deuxième version
The wrong man (1957),  Le faux coupable
Vertigo (1958)
,  Sueurs froides
North by Northwest (1959)
,  La mort aux trousses
Psycho (1960)
,  Psychose
The birds (1963)
,  Les oiseaux
Marnie (1964)
,  Pas de printemps pour Marnie
Torn curtain (1966),  Le rideau déchiré
Topaz (1969),  L’étau
Frenzy (1972)
Family plot (1976),  Complot de famille
The short night (1980)
– inachevé



Cinéma Algérien |
cineblu ray wallpapers |
Une semaine autour des "Swi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNE BIBLIOTHÈQUE DE FILMS C...
| Farouk BENALLEG
| Dark Shadow