les super-Heros

          HANCOCK

Image de prévisualisation YouTube

 

 

     BOX OFFICE MONDIAL

             $624 400 000

Hancock



POUR TOUJOURS….

MICHAEL JACKSON

Michael Jackson's This Is It

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Michael Jackson's This Is It

 

THRILLER UNE DES PLUS BELLE CHANSON AU MONDE…

 

Image de prévisualisation YouTube



ACTEUR

AL PACINO

Al Pacino

le 25 avril 1940 à New York (Etats-Unis)

Biographie detaillée

Fils de Salvator Pacino tailleur de pierre et Rose Gerard sans profession, tous les deux originaires de la Sicile. Elevé par ses grands-parents maternels James et Kate Gerard. Alfred James Pacino collectionne depuis ses débuts les nominations aux Oscars, mais c’est seulement en 1992 qu’il obtient sa première statuette pour Le Temps d’un week-end (adaptation du roman Parfum de femme de Giovanni Arpino). Vingt ans plus tôt, il connaissait sa première nomination pour son interprétation de Michael Corleone dans Le Parrain de Francis Ford Coppola. L’acteur passe son enfance dans le Bronx. Envahi par la passion de la comédie, il entre à l’âge de quatorze ans à la High School of Performing Arts de Manhattan, mais, sans diplôme, ni bagages culturels, il se retrouve en difficulté face aux méthodes utilisées. A seize ans, il décide de tout arrêter et passe deux ans à multiplier les petits boulots, pour revenir ensuite à sa vocation première. Après avoir échoué à l’entrée de l’Actors Studio, il poursuit sa formation d’acteur aux cours d’Herbert Berghof et a pour professeur Charles Laughton, qui deviendra un de ses pères spirituels.Il obtient son premier rôle principal avec la pièce de William Saroyan Hello, Out There et reçoit un Obie (équivalent des Oscars pour le théâtre) pour son interprétation dans The Indian Wants the Bronx. Les rôles au théâtre se succèdent, provocant louanges et critiques, et couronnés de plusieurs prix. En 1966, il est enfin admis à l’Actors Studio, il y rencontre Dustin Hoffman et Robert De Niro, la nouvelle génération d’acteurs formée selon « la méthode « qui occuperont le devant de la scène durant les années 70 jusqu’au milieu des années 80. Il y fait également la connaissance de Lee Strasberg qui deviendra son nouveau mentor.Quand on le découvre en 1969 dans son premier film Me, Natalie, Al Pacino a déjà une jolie carrière théâtrale derrière lui, mais c’est Panique à Needle Park qui va réellement le révéler et trois ans plus tard c’est la consécration : Le Parrain lui ouvre les portes de la gloire, il a trente-deux ans. S’enchaînent ensuite plusieurs films et plusieurs citations aux Oscars, dont Le Parrain, 2ème partie, c’est sa première rencontre à l’écran avec De Niro, qu’il retrouvera dans Heat dix ans plus tard. Suite à ses interprétations cinématographiques de 1974, il est déclaré meilleur acteur de l’année par La British Academy. Il connaît par la suite une longue traversée du désert, refuse plusieurs rôles phares : Apocalypse Now, Les Moissons du ciel et Kramer contre Kramer. Il fait de mauvais choix et doit faire face en 1985 à un échec cuisant avec Revolution, son premier film en costume. Le cinéma est alors volontairement délaissé au profit du théâtre, sa passion et première vocation. En 1996 il réalise et produit son premier long métrage (il a co-réalisé The Local Stigmatic en 1990 un film de 56 minutes) : Looking for Richard, un essai sur la mise en scène de la pièce de Shakespeare Richard III (pièce qu’il avait entre autre déjà joué en 1973 à Boston). Mi documentaire, mi adaptation c’est sans doute, le film qui permet le mieux de comprendre l’acteur et d’apprécier son interprétation subtile et riche en nuances qui a fait sa renommée.Son retour cinématographique a réellement été marqué avec Mélodie pour un meurtre en 1989. Quatre ans plus tard, il retrouve Brian De Palma avec qui il avait déjà signé Scarface pour L’ Impasse. Le comédien saura jouer avec son image et varier les rôles, de Dick Tracy, Frankie & Johnny jusqu’au troisième opus du Parrain qui le fait entrer dans la légende. En 2002, il tourne avec deux jeunes cinéastes remarqués. Il est le réalisateur en crise de Simone, une star est… créée d’Andrew Niccol et le policier désabusé d’Insomnia de Christopher Nolan.Reconnu aujourd’hui pour son fabuleux don de faire oublier l’acteur caché derrière un personnage, Al Pacino, tend à présent à multiplier les casquettes comme dans Chinese coffee (adapté de la pièce de théâtre) où il est réalisateur et interprète. En acteur reconnu, celui-ci n’hésite pas à donner la réplique à de jeunes talents comme Colin Farrell dans La Recrue (2003), Ben Affleck et Jennifer Lopez dans Amours troubles (2003) ou encore Matthew McConaugheydans Two for the Money (2006).

En 2007 il devient expert universitaire en psychiatrie criminelle pour les besoins de 88 minutes de
Jon Avnet avant de rejoindre l’équipe de braqueurs cools sur le tournage d’ Ocean’s 13 de Steven Soderbergh. La même année, Andrew Niccol, avec qui Al Pacino avait déjà collaboré en 2002 pour Simone, lui offre le rôle de Salvador Dali dans le drame Dali and I : The Surreal Story.

Al PacinoAl PacinoAl PacinoAl Pacino

Al PacinoPhoto Christophe L - PERSONNE - Al Pacino : 1825Al PacinoAl Pacino



TRAILER

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

Image de prévisualisation YouTube

 



Films à venir

SHUTTER ISLAND

Image de prévisualisation YouTube



Films à venir

GREEN ZONE

Green Zone

Image de prévisualisation YouTube

 

Quand Paul Greengrass plonge son Jason Bourne au beau milieu du conflit irakien, inutile de préciser que les choses ne vont pas se passer calmement. Les premières images de Green Zone sont d’ailleurs là pour le prouver, tout en révélant quelques éléments de l’imbroglio dont l’officier Roy Miller (Matt Damon) va devoir se sortir, aux premières heures de la deuxième guerre en Irak. Aussi explosive que musclée, la bande-annonce nous fait réaliser que le 23 juin 2010 (date de sortie du film en France), c’est quand même loin, et qu’il va donc falloir patienter pour savoir si, en plus de la mort et la vengeance, Paul Greengrass et Matt Damon ont aussi la guerre dans la peau



Films à venir

Invictus

Invictus

Image de prévisualisation YouTube

Après les premières images présentées au Festival de Lyon, où Clint Eastwood était mis à l’honneur (Clint Eastwood primé à Lyon), Invictus fait parler de lui sur la Toile. Prévu pour le 13 janvier prochain en France, la bande-annonce vient d’être dévoilée et laisse augurer le meilleur.



Sorties de la semaine

Sorties du Mercredi 28 Octobre 09

Micmacs à tire-larigot Micmacs à tire-larigot

 Cinéman Cinéman

 Michael Jackson's This Is It Michael Jackson’s This Is It

Clones Clones 

 Les Zintrus Les Zintrus  

Panique au village Panique au village

L'Ours et le magicien L’Ours et le magicien 

Irène Irène

 Dance Movie Dance Movie

 

Faites votre choix…



Box office France

Semaine du 21 oct/ 27 oct 09

1/Lucky Luke 879 832 Entrées/ cumul 879 832Lucky Luke

2/Le petit Nicolas 749 466 Entrées/ cumul 3 553 206Le Petit Nicolas

3/Mission G 307 308 Entrées/ cumul 637 076Mission-G

4/Têmpetes de boulettes … 203 296 Entrées/Cumul 203 296Tempête de boulettes géantes 

5/Jennifer’s Body 175 555 Entrées /Cumul 175 555Jennifer's Body

6/Le ruban blanc 164 012 Entrées /Cumul  164 012Le Ruban blanc

7/Fame 150 264 Entrées /Cumul 612 285Fame

8/Mademoiselle Chambon 137 232 Entrées /Cumul 303 123Mademoiselle Chambon

9/The descent part 2  88 172 Entrées/ Cumul 227 526Part 2

10/La proposition 64 918 Entrées /Cumul 768 920La Proposition

Une semaine qui fait le plein de vacances scolaires.Lucky Luke deçoit un peu mais reste tout de même à un niveau plutôt convenable à voir en deuxieme semaine.Le Petit Nicolas se maintien toujours les 4 millions sont dans sa poche.Misssion G béneficie des vacances avec un bon bouche-à-oreille.



Cinéma Algérien |
cineblu ray wallpapers |
Une semaine autour des "Swi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | UNE BIBLIOTHÈQUE DE FILMS C...
| Farouk BENALLEG
| Dark Shadow